Aller au contenu principal

Out of Use supprime les données sur place chez le client

Out Of Use, une entreprise de Beringen spécialisée dans le recyclage et la réutilisation de matériels IT usagés, a récemment fait l’acquisition de son propre broyeur mobile. Avec cette nouvelle machine, l’entreprise peut désormais se rendre sur place chez ses clients, comme Agfa, pour détruire les supports de données électroniques tels que bandes et disques durs.

 

La nouvelle réglementation RGPD (Règlement général sur la protection des données personnelles), entrée en vigueur en mai 2018, est à l’origine de l’investissement consenti par Out Of Use. L’entreprise fondée en 2009 a décidé d’acheter le broyeur mobile suite à un récent sondage auprès de clients existants ou potentiels, qui avait montré que la majorité des personnes interrogées n’avaient pas de procédure définitive de suppression des données.

De plus, les clients sont préoccupés au sujet de l’efficacité de la suppression. Selon le RGPD, chaque organisation doit pouvoir montrer quelles données personnelles elle collecte et comment elle utilise et protège ces données. Les entreprises doivent aussi avoir une politique de sécurité spécifiant des procédures pour la suppression des données des appareils, tels que PC, PC portables, serveurs, photocopieuses, imprimantes, fax, PDA, téléphones, smartphones, tablettes et appareils photo numériques.

Mark Adriaenssens, directeur de Out Of Use : « Notre équipe se rend sur place chez le client avec un broyeur mobile ou démagnétiseur pour détruire les bandes, disques durs, SSD, téléphones mobiles, clés USB et autres supports similaires, et ce sous la supervision ou pas du client. » Agfa est un de ces clients. « Nous avons récemment fait détruire une grande quantité de matériels IT usagés », raconte Marc Scheerders, responsable des datacenters mondiaux chez Agfa. « Comme nous voulions exclure le moindre risque, nous avons opté pour une suppression des données sur place, dans notre datacenter. Les disques durs ont été finement déchiquetés en petits morceaux de maximum 300 millimètres carrés avec la broyeuse et les bandes de données ont été démagnétisées dans un champ magnétique de 10 000 Gauss. Pour cette opération, Out Of Use est venu sur place durant quelques jours pour que nous puissions être témoin de la destruction. Les numéros de série ont été enregistrés et mentionnés sur un certificat de destruction. Ainsi, nous pouvons toujours produire une preuve valable de la suppression des données. »